Sé Quién Eres (Espagne, 2017)

Le « whodunnit » presque parfait !

Sé Quién Eres nous plonge sans exposition aucune dans un mystère juridico-policier-familial (avec, pour une fois des femmes et des adolescents qui ne sont pas réduits à de simples clichés), suite à l’accident de voiture dont est victime Juan Elias, prestigieux avocat et prof de fac. Sa nièce a disparu. Est-il véritablement amnésique ? L’accident n’est-il pas une sorte de camouflage ?

Les 16 épisodes (parfois très / trop longs… 1h30 / 1h45 pour les derniers. C’est pour moi un peu imbuvable pour une série, stop !) nous dévoileront des tas d’intrigues à tiroirs mettant en scène des personnages issus pour la plupart de bonnes familles de Barcelone et de ses environs. Comme très souvent, dans ce genre de polar qui se dévoile à nous au fur et à mesure, les auteurs prennent quelques libertés avec la « vraisemblance ». Ici, le tout est suffisamment bien ficelé pour que la résolution se révèle malgré tout des plus satisfaisantes.

Bref, un excellent moment de télé. Et viva España !

Classement : B+

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gece
Gece
6 Sep 2019 11:45

Après avoir attendu en vain les sous-titres français pour les 6 derniers épisodes, je me suis résolu à regarder « Sé Quién Eres » (I Know Who You Are) avec la fin en version française et mon ressenti reste mitigé. Coté positif, l’intrigue est intéressante et riche en rebondissements et le couple formé par Elias et Alicia est machiavélique à souhait. Coté négatif, j’ai trouvé que la façon, dont sont traitées les relations suspects – avocats – policiers – témoins, c’est du grand « n’importe quoi » ! N’importe qui se déclare l’avocat de n’importe qui, ce qui lui donne immédiatement accès au suspect.… Lire la suite »

Gilles
Gilles
6 Sep 2019 7:36
Reply to  Gece

Bonsoir Gece, en vous lisant, je ne peux que vous donner raison sur le grand « n’importe quoi ». Cela ne m’avait pas du tout marqué lors de la vision de la série. Quelques mois après, j’en conserve un excellent souvenir de divertissement.

Pour l’Espagne, je suis très heureux de retrouver dès ce soir les lycéens friqués de Elite pour une deuxième saison. En espérant qu’elle maintienne le niveau de la première, pas exceptionnelle, mais un bon divertissement là aussi 🙂

Thierry
Administrateur
8 Sep 2019 8:28
Reply to  Gilles

Bonjour les G&G’s,
Je vous rejoins tous les deux également. Effectivement, de très grosses ficelles mais qui, dans le cadre de la fiction-divertissement, ne m’ont pas du tout gêné.

Gece
Gece
28 Jan 2019 11:47

J’avais bien repéré cette série. Malheureusement, les sous-titres français ne sont disponibles que pour les 10 premiers épisodes 🙁
Alors j’attends

Thierry
30 Jan 2019 12:11
Reply to  Gece

Bonjour,

Je crois que l’attente des derniers sous-titres est dû au fait que la série a été arbitrairement découpée en 2 saisons pour la distribution dans certains pays…

Gece
Gece
31 Jan 2019 12:13
Reply to  Thierry

Bonsoir Thierry,
Oui, c’est ça (salade à la sauce Netflix)

Thierry
31 Jan 2019 8:52
Reply to  Gece

Bonjour Gece,
Effectivement, Netflix l’a fait poue Casa del papel. En ce qui concerne Sé Quien Erés, je crois qu’il y avait un distributeur mais pas encore de diffusion française prévue, ou quelque chose comme ça… Dommage, car malgré ses quelques défauts, la série vaut vraiment le détour 😉

KangDa
KangDa
28 Jan 2019 8:03

Votre commentaire correspond globalement à ce que j’en ai pensé, c’était effectivement souvent trop long … au point que je me suis un peu lassée des multiples rebondissements ! Bon, on a quand même envie de connaitre la fin!

Thierry
30 Jan 2019 12:10
Reply to  KangDa

Je dois avouer avoir regardé à chaque fois les deux ou trois derniers épisodes en les « coupant » 😉
Mais oui, ils ont tout de même réussi à maintenir l’attention et l’attente malgré tout !
En tout cas, en Espagne, ces durées d’1h30-45 pour des épisodes d’une série « feuilletonante » semble être relativement normales.