Years And Years (Royaume-Uni, 2019)

merci à Simon pour l’amorce de cet article !

Years and Years est arrivé sur nos écrans mardi soir.
Simon nous présentait ainsi cette nouvelle production de la BBC :
Devant la caméra, on retrouvera Emma Thompson dans le rôle d’une femme politique scandaleuse, et aux manettes de cette co-prod avec HBO et C+, Russell T. Davies, auteur de A very English scandal / Banana / Cucumber.

La série se veut dystopique tout en étant en phase avec l’actualité puisqu’elle présentera, sur un registre dramatique, le destin de la famille Lyons, pendant une quinzaine d’années, suite à … la sortie de la Grande-Bretagne de l’Europe (So, Brexit or not Brexit ? 🙂 )
Pour continuer le lien avec la réalité, Vivienne Rook, une des figures importantes dans cette nouvelle vie politique, créera sa marque de fabrique en bouleversant le pays (et pas que) en raison de déclarations et prises de position plus que contreversées. (Donald, sors de ce corps !?)
Voilà le schéma de ce qui se profile. En espérant que le projet soit bien mené !
Sur le papier, il a tout pour me plaire.

Après avoir regardé le premier épisode, Simon se montrait un peu désappointé : Je viens de regarder le pilote. Encourageant, même si je m’attendais à un peu plus trash.

Intrigué, j’ai décidé de regarder également ce premier pilote et, si je lui trouve bien quelques défauts (il y a certainement de la propagande politique, mais je ne m’y connais pas assez pour juger. On n’évite pas certains clichés (genre « You get the President you deserve. », par exemple) et il y a également un petit côté « Black Mirror » en moins percutant, mais bon, pourquoi pas ?), je suis vraiment enthousiaste et ai hâte de voir le 1×02 arriver la semaine prochaine. Voici ce que je disais du pilote hier soir. Après une petite nuit de sommeil, cet avis n’a pas changé !

La famille Lyons est attachante, ce qui me donne envie de les suivre. Le contexte dystopique politique, (trans)humain (ah…, le coup du robot tue-l’amour), technologique et soci(ét)al, ainsi que l’évolution des mœurs, me semblent traités intelligemment et de manière abordable.
Les trop rares apparitions de Emma Thompson en politicienne sans scrupule sont réjouissantes. On (enfin « Je ») en redemande 🙂
Bref, un très très bon moment.

À vous de vous y mettre et de dire ce que vous en pensez !

24
Exprimez-vous !

avatar
10 Fils de commentaires
14 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
CachemiredenisThierrySimonGauthier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cachemire
Invité
Cachemire

Un avis sur Years and Years qui vaut ce qu’il vaut, mais je ne suis pas sûr de le partager…

https://www.20minutes.fr/arts-stars/serie/2594711-20190902-comment-years-and-years-change-attendant-changer-vies

denis
Invité
denis

toujours avec un wagon de retard 😉 j’ai regardé les 2 premiers épisodes de « years and years ». J’ai vu qu’ici, les épisodes 5 et 6 ont été majoritairement mal reçus, mais les 4 premiers, plutôt bien. Par ailleurs, la presse, globalement, reçoit très bien la série. J’ai des sentiments très partagés. Je pense que j’essaierai de finir, et pourtant elle m’agace. Les thèmes sont très intéressants, MAIS c’est pas subtil pour un sou, non ? même dans la forme (musique…..). Caricatural aussi. Alors, c’est bien foutu, mais, franchement, puisque tout le monde tombe sur « black mirror » (à juste titre pour… Lire la suite »

Simon
Invité
Simon

En fait, mon intérêt pour les 4 premiers épisodes ont été très variables. Un peu craintif après les deux premiers (de belles idées traités de manière trop caricaturale, nous sommes d’accord), rassuré avec les 3-4 (j’ai trouvé que la caricature s’effaçait), et complètement négatif pour les 5-6.
Il est fort probable que si j’avais binge watché la série, j’aurais été beaucoup moins tendre avec elle !!
Quelques mois après, il ne m’en reste vraiment pas grand chose. Au final, c’est un véritable espoir déçu.

Simon
Invité
Simon

Voilà, cette fois-ci, je n’ai plus aucune réserve. Le troisième épisode était très bien. Et les clichés deviennent caractères.

Nice job, mates !

Simon
Invité
Simon

Me voici soulagé, le deuxième épisode était très bien, confirmant la montée en puissance de la machiavélique Viv Rook.
Je comprends mieux maintenant ce que vous voyez comme clichés. Je confirme qu’il y en a. Un certain nombre, même.
Mais je trouve qu’ils passent très bien, font figure de raccourcis pour ne pas avoir besoin de 3 ou 4 épisodes pour caractériser finement un personnage ou une situation.
Voilà, c’est dit !
(Je ne dis pas non plus que ce sera la série de l’année 🙂 )

Gauthier
Invité
Gauthier

Ne plaisantez pas avec Vivienne, elle est dans les starting-blocks depuis la démission de Theresa.
UK, beware !

Julien
Invité
Julien

J’étais excité à l’idée de regarder cette série après avoir lu plusieurs commentaires positifs sur ce blog, mais au final, j’ai à peine tenu une demi-heure. Les personnages sont pour la plupart trop stéréotypés, et j’aurais largement préféré une comédie noire de 26 minutes à la The Thick of it avec la femme politique.

Nico
Invité
Nico

Je suis assez déçu, j’ai eu l’impression de regarder une succession de clichés. Je pense que je n’irai pas très loin.
Quelle jolie mélancolie dans la photo de The virtues 🙂

Camille
Invité
Camille

Emma Thompson – Kenneth Branagh – James Ivory – … mes années fac 🙂

Simon
Invité
Simon

Bonjour Thierry,
Merci pour l’article.
Je suis au final plutôt d’accord avec vous, et je re-demande également beaucoup plus d’apparition de Vivienne Rook, même si elle dans le cynisme et le calcul en permanence. Ma petite frustration est en effet liée à sa « rareté à l’écran », comme vous le notez dans un autre commentaire.
Je n’avais pas vu les passages robotiques / numériques comme du sous-Black Mirror, mais en effet, il y a de ça.
Je reste donc un peu déçu mais tout de même pressé de voir la suite !