Primal (USA, 2019)

Merci à pierrem pour cet avis assurément court mais qui aura suffi à me convaincre. N’hésitez pas, c’est très fort !

O solitude, my sweetest choice. Purcell. Il m’a fallu au moins ça pour apaiser la tension sanguinaire et bestiale provoquée par le visionnage du 5e et dernier épisode de Primal.

C’est très basique, ça titille le cerveau reptilien, c’est graphiquement pas très innovant, scientifiquement ahurissant (ça fera hurler les paléontologues), mais ça fonctionne.

On repense à la scène des tyrannosaures dans le King Kong de Peter Jackson.

Être ami avec un théropode, c’est un peu comme être ami avec une hyène, quoi.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
pierrem
pierrem
24 Oct 2019 1:49

Je suis d’accord avec vous les gars, ça fait plaisir, mais c’est globalement inutile (@Thierry), comme une poêlée de cèpes, après un mois de champignons, matin, midi et soir, gare à l’indigestion 😉

Gauthier
Gauthier
24 Oct 2019 11:28

Je me range du côté de Stéphane, j’en aurais bien pris une portion supplémentaire 🙂

Stéphane
Stéphane
18 Oct 2019 5:54

5 épisodes, c’est presque trop court 🙂
Merci, Pierre !