Other Guy, The (Australie, 2017)

Merci à Julien pour son avis.
The Other Guy une sorte de comédie à la Master of None / Ramy / Atlanta sur un trentenaire australien qui s’est fait tromper par la femme avec qui il vivait depuis 10 ans. Le type est un éternel adolescent très attachant, et j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires (son père pêcheur de crabes, sa femme vue dans Thirteen et The Fall, et son amie fêtarde vu dans No Activity).
Le premier épisode, entièrement consacré à un matelas plein d’urine, donne immédiatement le ton !
La première saison a été diffusée en 2017, la deuxième vient de l’être, en décembre 2019.
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gauthier
Gauthier
16 Jan 2020 3:27

Je suis à un épisode de la fin de la première saison et comme vous, j’ai un bon gros kif. Le premier de cette année, avec The outsider.
Un des éléments +++ de cette série, c’est son humour qui, à n’en pas douter, ne plaira pas aux puritains de tous bords, et ça fait du bien 🙂 Pas de puritanisme, donc, mais ce n’est pas si trash que cela, juste un peu dérangeant. La série réussit à contre-balancer ce ton pseudo-trash grâce comme dit Julien à un énorme coeur placé au bon endroit.

Julien
Julien
16 Jan 2020 1:39

J’ai été un peu déçu par les deux derniers épisodes de la saison 2. J’ai eu l’impression que Matt Okina n’avait plus trop d’idées, et je trouve bizarre qu’on ait consacré le dernier épisode à Stevie et son permis de conduire… Globalement, j’ai tout de même beaucoup aimé cette saison, et la série a franchi un cap. J’étais bien content de ne plus voir le collègue de la radio, et l’ex du héros est bien moins présente, ce qui n’est pas pour me déplaire, car je trouve qu’elle et son nouveau mec (Henry) sont absolument détestables. Cette comédie est drôle,… Lire la suite »

Julien
Julien
14 Jan 2020 1:30

Je suis au milieu de la saison 2, et je me régale. Les scénaristes osent aborder des thèmes qui feraient peur à 99% de de leurs collègues du monde entier (ex : la scène avec le sang sur le coin des lèvres), et il y a ça et là des fulgurances qui me font vraiment rire. J’ai ainsi adoré la visite de la maison dans le 2×02, et tout ce qui concerne le fétichiste des pieds est vraiment osé à l’heure de #MeToo. Matt Okine est une vraie révélation, et je ne lasse pas de voir Harriet Dyer dans chacune… Lire la suite »